Démarrer avec ArchLinux : Day 1

8 avril 2012 0
Attention ! Ce post a plus de 1 an, ce qui signifie qu'il n'est pas forcément à jour !

Bonjour à tous ! Je sais que ça faisait un bail, mais bon ^^ Toutes mes excuses à ceux qui me suivaient régulièrement :O

Je suis en ce moment sur un projet web qui me mange pas mal de temps, mais je fais une pause pour me mettre à ArchLinux. Pourquoi ? Plusieurs raisons sont là :

  • Un système sur mesure, dans le sens où tout ce que vous installez, c’est pour votre ordi et rien d’autres.
  • On comprends mille fois mieux ce qu’il se passe derrière l’interface.
  • Un peu redondant avec le premier, vous pouvez CHOISIR tout ce que vous allez installer.

Malgré tout, un petit inconvénient, c’est qu’il faut savoir se débrouiller et chercher. Mais ce guide est justement là pour ça :-)

Aujourd’hui, notre but va être de préparer et de procéder à toute l’installation avec une connexion internet (en filiaire pour l’instant ).

I/ Préparation

Voici les armes dont vous aurez besoin pour commencer :

  • Une connexion internet en ETHERNET. Le wi-fi, ce sera pour quand on aura compris comment ça fonctionne au niveau des fichiers de conf.
  • Une partition libre, peu importe le formatage. Je vous conseille d’en faire une ailleurs que par l’utilitaire de Arch qui est pas hyper userfriendly. Pour mes tests, j’en ai fait une de 30 Go.
  • Une autre partition pour le swap. Si vous en avez déjà une, parfait, sinon je vous conseille d’en faire une qui aura la même taille que la quantité en RAM que vous avez sur votre ordi.
  • Pas mal de patience, même si je pense que ça va rouler sans trop de soucis ;-)
  • Attention, le grub que l’on va installer ici va écraser celui qui existe déjà, ou votre MBR si vous êtes sous Windows, ce qui fait que vous ne vous retrouverez uniquement avec ArchLinux au démarrage. Pensez à avoir un Boot-Repair-Disc, ou n’importe quoi qui puisse récupérer votre grub d’origine ( http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=604011 )

Commençons par aller chercher l’ISO de ArchLinux, que vous trouverez ici : http://www.archlinux.org/download/

Je vous conseille de choisir un serveur Français, un peu plus bas. En ce qui concerne la version à prendre, j’ai opté pour archlinux-2011.08.19-core-dual qui contient déjà pas mal de paquets qu’on pourra choisir. Plus tard, quand on sera des bons, on pourra faire autrement mais pour l’instant, je pense que c’est le mieux.

Ca y est, l’ISO est au chaud sur votre PC ? Dans ce cas là, c’est parti, bootez sur votre CD !

II/ Bienvenue sur ArchLinux !

Enfin, sur l’interface d’installation.

Bon, c’est certes très minimaliste, mais c’est également ce qui fait que cette distribution a du charme. Avant toute chose, on va faire un truc tout bête : changer le clavier qui est en qwerty. Pour cela :

loadkeys fr

Et voilà. Maintenant, passons à la suite, l’installation. Pour cela, tapez

/arch/setup

Appuyez sur OK, et vous arrivez sur l’écran d’installation. Pour la plupart des trucs, il faudra juste faire “ok ok ok”, donc ne vous inquiétez pas :)

1) Select sources

La source des MàJ. On va garder celui par défaut. Donc “OK”, et on passe au 2.

2) Set Editor

Pour choisir l’éditeur de texte en mode console. Si vous êtes un habitué de vi, et bien allez-y. Sinon, nano est parfait pour les débutants (ce que je prendrai pour la suite)

3) Set clock

Pour l’heure systeme. Franchement, je ne sais même pas si vous avez besoin de moi. Il faut choisir “Europe”, puis “Paris”. Ensuite, il faut choisir la date et l’heure, UTC est très bien. Puis enfin, on revient à l’écran principal.

4) Prepare hard drive(s)

Bon là, ca devient un peu plus tricky. Si vous avez genre un disque entier à écraser, faites l’option 1, puis laissez vous guider (en fait, ne fait que “entrée”). Au choix du type de partition, vous pouvez prendre Ext4 pour pas se compliquer, “yes”, et c’est parti.

Dans le cas ou vous avez déjà un disque préparé, faites directement le 3. Il va vous suggérer quelques partitions, je vous conseille de faire non, de choisir le premier type (/dev/*), et là on s’amuse.

Commencez par repérer votre partition Swap, puis faites “entrée” dessus. Il va vous demander si vous voulez le (re)créer. Si le Swap existe déjà, dans ce cas là faites non, sinon oui. Choisissez “Swap”, “OK”, et on revient à la liste de nos partitions.

Ensuite, repérez la partition pour ArchLinux. Même chose que pour le Swap, sauf que vous choisissez “Ext4”. Une fois que tout est bon, on fait “OK”, il risque de vous mettre un avertissement si vous n’avez pas de /boot, ignorez-le. Une fois que tout est bon, on passe au 5 !

5) Select packages

Attention, ici il va falloir se mettre en tête qu’on va appuyer sur “espace” pour choisir. Pas trop dur à retenir ? Dans ce cas là, faites “Entrée” jusqu’à ce qu’on vous propose

Base et Base-devel. là, choisissez les deux, puis entrée.

On arrive au choix des paquets. Si vous savez ce que vous faites, choisissez uniquement ceux dont vous avez besoin. Sinon, choisissez tout, puis OK

6) Install packages

Ici, on va tout simplement installer les paquets précédemment séléctionnés. Faites “OK, OK, Entrée, Y, Entrée”, soyez patients, et c’est parti.

7) Configure system

Ici on va faire toutes les configurations. Gardez en tête que plus vous en ferez là, moins vous aurez à en faire au démarrage !

On commence par rc.conf. Bienvenue dans nano.

Deux commandes très utiles :

  • Ctrl + o = Sauver. Appuyez sur entrée pour confirmer
  • Ctrl + x = quitter.

En gros, voici les valeurs qu’il faut copier :

# -----------------------------------------------------------------------
 # LOCALIZATION
 # -----------------------------------------------------------------------

 LOCALE="fr_FR.UTF-8"
 DAEMON_LOCALE="no"
 HARDWARECLOCK="UTC"
 TIMEZONE="Europe/Paris"
 KEYMAP="fr-pc"
 CONSOLEFONT=
 CONSOLEMAP=
 USECOLOR="yes"
 # -----------------------------------------------------------------------
 # NETWORKING
 # -----------------------------------------------------------------------
 #
 # HOSTNAME: Hostname of machine. Should also be put in /etc/hosts
 #
 HOSTNAME="VOTRE NOM"

 interface=eth0
 address=
 netmask=
 gateway=

—————————————————————————-

Voilà c’est bon :) En gros, on a dit qu’on voulait tout en français, et configurer le dhcp pour se connecter directement au net au démarrage.

Ensuite, on passe au fichier pacman.d/mirrorlist

Appuyez sur Ctrl + k  pour enlevez toutes les lignes qui ne concerne pas la France, puis décommentez les six derniers (en enlevant les # ). Ce sont les serveurs sur lesquels j’ai expérimenté la plus grande vitesse. On enregistre (ctrl + o + entrée ) et on quitte (ctrl + x)

Root-Password : le password de votre root.

C’est bon ? Dans ce cas là, plus qu’à faire “done” pour enregistrer.

8) Install Bootloader.

Attention, le grub que l’on va installer ici va écraser celui qui existe déjà, ou votre MBR si vous êtes sous Windows, ce qui fait que vous ne vous retrouverez uniquement avec ArchLinux au démarrage. Enregistrez le fichier, et faites maintenant “Exit install”. “OK”.

9) Le reboot.

Oui, parce que c’est important quand même. Tapez “reboot” dans la console, enlevez votre support qui permet de démarrer sur CD, et… Tadaaaaam !

Votre login : root

Votre mot de passe : je pense que vous le saurez mieux que moi :-)

III/ Conclusion

Bon, ben j’espère que tout s’est bien passé ? En toute logique vous êtes censés avoir internet. Si ce n’est pas le cas, faites un

ifconfig eth0 up
dhcpcd

Et voilà :) Bienvenu sur ArchLinux ! La prochaine fois, nous apprendrons à utiliser pacman pour mettre à jour, nous mettrons un peu de son, et nous allons créer un utilisateur qui aura les droits root. A bientôt, donc :)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *